Honneurs aux Porte-drapeaux

Honneurs aux Porte-drapeaux et Présidents

Allocution de M. Etienne STOCK, sous-préfet de Cambrai, pour la réception organisée à la sous-préfecture en l’honneur des porte-drapeaux et présidents d’associations patriotiques.

– vendredi 08 juillet 2011 –

Messieurs les Présidents des associations patriotiques et des associations d’anciens combattants,
Messieurs les Porte-drapeaux,
Mesdames et Messieurs les Elus : député, conseils généraux, conseillers régionaux, adjoints au maire de Cambrai et conseillers municipaux,
Mon Colonel, commandant d’Armes de la Place de Cambrai,
M. MUNIER, responsable du service départemental de l’Office National des A.C.,
Commandant LEJEUNE, commandant la Compagnie de Gendarmerie,
Lieutenant DERICHE, représentant le commandant du commissariat de police,
Mesdames, Messieurs,

Ce soir, ici, se déroule un moment spécialement voulu et organisé à votre intention, Messieurs les porte-drapeaux, accompagnés des présidents de vos associations patriotiques.

J’ai voulu en effet vous recevoir à un moment significatif de notre vie nationale ici, à la sous-préfecture, en ce lieu officiel de la représentation territoriale de l’Etat, en cette maison-espace de la République.

Elus, responsables professionnels ou associatifs, chefs des différents services administratifs, autorités publiques et autres personnalités ont souvent et facilement accès à la sous-préfecture, que ce soit à l’occasion d’une cérémonie d’accueil dans la communauté nationale lors de la remise des décrets de naturalisation ; pour les vœux en début d’année, pour une cérémonie en l’honneur de fonctionnaires ou de citoyens méritants ou pour tout autre événement significatif.

A votre tour, c’est à vous, porte-drapeaux et présidents d’associations patriotiques ou d’anciens combattants, d’être accueillis en ces lieux officiels pour une rencontre qui vous est tout spécialement consacrée.

Je veux ainsi publiquement manifester à votre intention tout le respect, toute l’estime et toute la reconnaissance de l’Etat, dont je suis actuellement auprès de vous le représentant dans notre arrondissement.

Comme les élus, les autorités militaires, le responsable départemental de l’ONAC et les chefs de services qui m’entourent ce soir, je suis admiratif de la constance et de la disponibilité avec lesquelles vous exercer votre respectable fonction de porte-drapeau.

Qu’il pleuve, qu’il gèle, qu’il vente, qu’il fasse grand soleil, que ce soit dans la plus importante ville ou dans le plus modeste village de l’arrondissement, vous êtes toujours là. Vous êtes toujours fidèles aux fonctions qui sont les vôtres, portant haut les couleurs nationales, rehaussant ainsi avec dignité et prestance les nombreuses cérémonies commémoratives qui rythment la vie républicaine, civique et patriotique de notre Nation.

Vous le faites aux côtés des forces armées, des policiers, des gendarmes, des sapeurs pompiers et, tout spécialement à Cambrai, aux côtés des personnels de l’EPIDE et des cadets de la Défense.

Je n’oublie pas non plus la participation à ces cérémonies des multiples clairons, batteries-fanfares ou harmonies municipales qui, dans toutes les localités, contribuent par leurs prestations musicales à la dignité et au caractère prenant de ces moments de recueillement et d’hommage souvent empreints d’émotion et de ferveur.

Votre fidélité, votre dévouement, certes silencieux mais pour autant prestigieux, méritent d’être reconnus et publiquement soulignés. C’est pour cela que vous êtes aujourd’hui ici. C’est pour cela que je vous dis chaleureusement MERCI et BRAVO !

Mais mon invitation a aussi une autre finalité.

En tant que porte-drapeau, vous êtes chacun un emblème de notre France, de son passé historique, de ses faits de gloire et de ses guerres, sur notre territoire national en métropole comme outre mer, en Europe comme sur les autres continents.

Vos drapeaux rappellent aussi les drames qu’ont pu connaître notre pays et ses populations : déportation, extermination, fusillades, ou encore ses batailles et ses victoires auxquelles ont pu contribuer de façon déterminante tel régiment ou tel mouvement de la résistance.

Avec vos associations, c’est vous, porte-drapeaux, qui témoignez des traces de cette histoire, qui rappelez les combats valeureux de nos anciens, et qui conservez la mémoire des trop nombreuses vies sacrifiées pour défendre la France, préserver son entité et rétablir notre liberté.

Dans les plis des drapeaux dont vous avez la garde sont inscrits les hauts faits d’armes et les devises des associations patriotiques dont vous êtes pour tous l’emblématique représentant.

Vous êtes les thuriféraires de ces valeurs républicaines d’amour de la France et d’hommage à ceux qui Pont servie, valeurs que vous personnifiez par votre présence lors des commémorations nationales.

Ce sont ces valeurs, que tout citoyen français est invité à partager avec vous et la communauté nationale dont vous êtes un des piliers, que je tiens également à souligner aujourd’hui avec vous et grâce à vous.

Voilà ce que je voulais simplement et sincèrement vous dire à l’occasion de cette réception, en vous renouvelant mes remerciements pour ce que vous êtes, pour ce que vous faites et pour la façon dont vous le faites.